Le ‘gemüt’ dégradé



Chers enfants, voici que la noble mesure dans laquelle Dieu devrait si merveilleusement habiter est si malpropre, si souillée, si pleine de fumier nauséabond, que Dieu n'a aucune envie d'y entrer. (38)


Ce ‘gemüt’, pour le plus grand malheur de l'homme, est mis en gage. A l'heure même où tu devrais te tourner vers Dieu dans ta prière,
ce ‘gemüt’ est engagé. Tu n'en es plus maître. Et Dieu ne peut pas entrer. Impossible! A ta porte tu as placé des gardiens; ce sont les créatures. Elles empêchent Dieu d'entrer... (38)


Avec votre cœur et votre ‘gemüt’ mondanisés, avec vos âmes vaines sous une apparence religieuse, toutes ces choses futiles se greffent vraiment sur vos âmes. Comme lorsqu'on implante une greffe sur un tronc; tous les fruits produits ont ensuite les caractères de la greffe et non pas ceux de l'arbre avant d'être greffé. (55)


Ils tombent parce qu'ils n'ont pas pénétré à l'intérieur. Et
s'ils entrent, ils trouvent un chien crevé gisant à l'intérieur, une charogne. Ce chien pue! Jette-le dehors. (69)