Ils bâtissent sur leurs propres forces



Ils bâtissent secrètement sur leurs œuvres et sur leur propre agir mais non point purement sur Dieu. (13)


La
présomption en perd beaucoup, parce qu'ils bâtissent sur leurs propres forces. (2)


Hélas! Bien des gens s'appuient sur
leurs propres œuvres qu'ils prennent pour un fondement. S'ils n'ont pas accompli leurs œuvres ils considèrent tout comme perdu. Ils n'osent plus se confier ni en Dieu ni en personne. Ils n'osent plus venir à Dieu. (13)


Ces gens méprisent et condamnent les nobles amis de Dieu qui ne peuvent suivre aucune pratique ni aucune forme de piété particulière parce qu'ils
doivent suivre Dieu sur son mystérieux chemin. (9)


Les
païens n'avaient aucune pratique déterminée, ni prescription de sainteté, ni loi. Pourtant ils recevaient grâce pour grâce, sans aucun mérite. Les Juifs, au contraire, se confiaient en leur action personnelle. Ils avaient leurs cérémonies, leurs préceptes, leur loi et beaucoup d'autres choses. Les païens, eux, n'avaient aucun appui ferme sur quoi construire si ce n'est uniquement la grâce de Dieu et sa miséricorde. (13)


Vois, c'est exactement de cette manière que tu dois agir.
Tu ne dois t'appuyer sur rien d'autre que la seule grâce et la seule miséricorde de Dieu et recevoir grâce pour grâce, ne considérant que la bonté de Dieu et ignorant ta préparation ou ta dignité. (13)


Eût-on même accompli toutes les bonnes œuvres que les hommes aient jamais faites, il faut en être dépouillé et vidé dans le fond et
se comporter comme quelqu'un qui n'aurait jamais fait une bonne œuvre... (13)


Dieu a décidé de ne récompenser que ses propres œuvres. Ce sont celles-là seulement et non pas les tiennes qu'il couronne dans le royaume des cieux.
Ce que lui-même n'a pas fait en toi, il le compte pour rien. (3)


Ne rien retenir ni intérieurement ni extérieurement, ni directement ni indirectement.
Laisse ce bien à qui il est. Ne prends rien pour toi et cherche Dieu. (13)


Plus tu auras été vidé en vérité plus aussi tu recevras.
Autant ce qui vient de toi diminue, autant ce qui vient de lui augmente. (25)


Cours, cherche, bats les chemins du monde entier, tu ne trouveras ce secours en personne qu'
en Dieu seul. (2)