Angoisse



Voici maintenant une myrrhe beaucoup plus amère que Dieu envoie: l'angoisse intérieure et les ténèbres intérieures. (3)


De la chasse naît une grande angoisse et une grande détresse. Quand l'homme est plongé dans cette anxiété il se rend compte de cette poursuite de Dieu en lui. Mais
quand on ne vit pas cette poursuite et qu'on n'éprouve pas cette angoisse Jésus ne vient pas. (9)


L'homme ne sait plus où il en est, tant lui pèse cette extraordinaire angoisse.
Ici tout secours est pour toi un obstacle. (31)


Le pauvre homme éprouve la même angoisse que s'il était comprimé dans un pressoir qui l'écraserait. Cher enfant, contiens-toi bien et n'explose pas. De cette oppression tu seras libéré. N'aie d'autre souci que de faire la seule volonté de Dieu et
de souffrir dans cette volonté ta pitoyable misère, aussi longtemps que cela lui plaira et quoi qu'il advienne de toi. (38)


L'Ennemi plonge volontiers l'homme dans une
mélancolie désordonnée. Car en considérant sa faiblesse naturelle et son péché, l'homme s'attriste et s'angoisse. Vient alors le lion, l'Ennemi, et il te souffle: "Allons donc, vas-tu passer ainsi ta vie dans le souci et le repentir ? Non, c'est de la folie. Vis donc dans la joie comme les autres et jouis de la vie. (35)


Certaines personnes, quand elles se trouvent en cette pauvreté intérieure, courent et cherchent toujours quelque nouveau moyen d'échapper à cette angoisse. Cela leur est bien nuisible. Ou bien elles vont se plaindre et interroger les docteurs.
Cela augmente encore leur trouble. (41)


Crois-moi,
aucune angoisse ne monte en l'homme sans que Dieu ne prépare en lui une nouvelle naissance. Sache aussi que tout ce qui t'enlève ton angoisse ou ton oppression, l'apaise et la détend, c'est cela même qui naît en toi, que ce soit Dieu ou la créature. (41)


Tu dois savoir que la vraie naissance ne s'accomplira en toi que si elle est précédée de cette angoisse.
Mais la nature préfère courir le risque d'un pèlerinage à Rome plutôt que de supporter cette angoisse jusqu'au bout. (31)


Discerne donc. Si c'est une créature qui enlève ton angoisse, quel que soit son nom, elle te ravit entièrement la naissance de Dieu. (41)


Ah! cher enfant, une fois dans cet état, si tu pouvais t'y abandonner et ne pas fuir à l'extérieur, ce serait meilleur et plus utile que toute activité. Mais c'est cela que tu ne veux pas. Alors
on court d'un docteur à l'autre. Si seulement tu restais tranquille, l'être vrai naîtrait en toi. (31)